Avant tout je vous explique ce que c’est que le Rosaire et à quoi sert-il. Le Rosaire est l’arme deMarie pour détruire le mal.

Le Rosaire c’est une arme. (C’est ainsi que l’appelait Père Pio de Pietrelcina) A quoi servent les armes ? Pour tuer. Bien, le chapelet du Rosaire est l’unique arme au monde qui ne tue pas l’homme, mais elle tue ... (*le péché, le mal...laissez que les enfants même le disent)

Si beaucoup de personne emploient cette arme, on formera une grande ARMEE; une armée BLANCHE, parce que le blanc est la couleur de la paix, de la pureté et de l’innocence. C’est l’unique arme au monde qui ne fera pas la guerre, mais la Paix; qui ne fera pas naître la haine, mais l’amour.
L’Armée Blanche sera composée par tous les enfants du monde qui réciteront chaque jour le Rosaire, tous seuls ou en formant des groupes de prières LES NIDS DE PRIERE de l’ARMEE BLANCHE, avec leurs familles, leurs parents, leurs amis. Vous trouverez dans le livret que nous vous avons donné comment peut-on former un Nid de Prière. Voyons maintenant comment on récite le Rosaire.

Vous avez, tous, le chapelet? Vous avez, tous, le livret avec les Mystères du Rosaire? Bien, ouvrez-le. En haut il est écrit: «Le Saint Rosaire» au-dessous qu’est-ce qu’il est écrit? Mystères Joyeux, Mystères Lumineux, Mystères Douloureux et enfin Mystères Glorieux.

Qu’est-ce que les Mystères? Ce sont les moments les plus importants de la vie de Jésus et de Marie: les joyeux sont ceux de la joie qui nous font méditer sur les premières années de la vie de Jésus; les lumineux sur les événements les plus importants de sa vie publique; les douloureux sur sa passion et mort ; les glorieux sur sa résurrection et le triomphe en ciel de Jésus et de Marie.

A côté des mystères joyeux, qu’est-ce qu’il est écrit entre parenthèses? «Lundi et Samedi».
A côté des mystères lumineux qu’est-ce qu’il est écrit? «Jeudi».
A côté des mystères douloureux qu’est-ce qu’il est écrit? «Mardi et Vendredi».
A côté des mystères glorieux qu’est-ce qu’il est écrit? «Mercredi et Dimanche».
Ça signifie que les mystères du Rosaire sont 20, que chaque jour on devrait les réciter tous les vingt, mais si quelqu’un ne peut pas les réciter tous, il devra dire au moins ceux du jour. Par exemple: Jeudi, quels mystères disons-nous? «Les Lumineux» Et le samedi? «Les Joyeux» Bien!
Faisons un exemple: aujourd’hui quel jour est-ce? (*Les enfants répondent) Quels mystères disons-nous? (*Les enfants répondent). Bien, maintenant lisons le premier mystère joyeux et disons «Dansle premier mystère joyeux nous contemplons (c’est à dire on médite) l’Annonciation de l’Ange Gabriel à la Vierge Marie» Bien, maintenant pliez le livret et mettez-le dans la poche.

Pour commencer à réciter le Rosaire, faisons ensemble le signe de croix, mais faisons-le bien, un beau signe large et lent: «Au nom du Père, du Fils et du Saint esprit. Amen» A présent prenons à la main le chapelet que nous avons au cou et avec ces deux doigts qui tiennent lieu de pince (*montrer l’index et le pouce unis) serrons la petite médaille en disant: «Au premier mystère joyeux (ou lumineux, douloureux, glorieux) on contemple...»

Maintenant récitons Notre Père. La file à droite dit avec moi la première moitié et la file à gauche dit l’autre moitié (ou si l’on préfère, moi, je dis la première partie et vous la deuxième): Notre Père qui est aux cieux...
Prenez à présent la première petite boule, pas celle qui va vers le Crucifix, mais celle dans le cercle, et récitons ensemble Je vous salue Marie,
Prenez maintenant la deuxième petite boule, celle qui va vers le Crucifix, et serrez-la jusqu’à ce que nous n’ayons terminé la deuxième Ave Marie; puis la troisième... Maintenant je ne vous le dis plus; voyons qui est-ce qui réussit à les compter toutes jusqu’à la fin de la dizaine... (*quand on arrive à l’avant dernière Ave Marie on demande aux enfants: «Combien d’Ave Marie manquent-elles?» «Une». Bravo!)

Maintenant, les enfants, prenez entre les doigts la boule la plus grande et disons ensemble: «Gloire au Père... » Maintenant, tout en serrant la boule la plus grande, récitons une prière que la Vierge a appris aux enfants le 13 juillet, après qu’Elle leur avait montré l’enfer, Vous pouvez la trouver dans le livret, ouvrez-le et allez à la deuxième colonne là où il est écrit «Notre Père»; plus bas «Je vous salue Marie...» et encore plus bas «Gloire au Père...» et encore
«Oh mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde»

Au fait nous avons récité la première dizaine du Rosaire. Nous, nous arrêtons ici, mais ensuite vous terminerez le chapelet tous seuls. Pour continuer le Rosaire il faut énoncer le second mystère et tout en serrant la boule la plus grande, réciter le Pater. Puis on récite les dix autres Ave Marie...

Mes enfants, rappelez-vous que pour réciter le Rosaire il ne vous faut qu’un quart d’heure, c’est à dire presque la centième partie de la journée... Si vous aviez cent bonbons et je vous en demandais un, vous me le donneriez? Oui? Bien, la Vierge ne vous demande que la centième partie de la journée…

VOULONS-NOUS FAIRE PLAISIR AU PAPA DU CIEL?
Les trois pastoureaux de Fatima faisaient beaucoup de sacrifices; nous aussi voulons en faire un, afin que la Paix vienne, le plus tôt possible. Oui? Bien, je vous dis quel est le sacrifice que la Vierge veut de nous. Préparez-vous car c’est très dur, très difficile:
La Vierge vous demande de ne pas regarder la télé! Et Elle a expliqué pourquoi: «La télé, a-t-Elle dit, va détruire votre esprit et votre cœur! Vous n’êtes plus en état de raisonner librement car la télé vous étourdit avec tant de violence, mensonges, fausses valeurs, mauvais exemples et manque de vrai amour!»
Je vous invite à faire ce sacrifice au moins pendant une semaine! Mais il vaudrait mieux renouveler cette résolution de semaine en semaine. Y a-t-il quelqu’un d’entre vous qui est disposé à faire ce sacrifice? Oui? Bravo! Merci encore. Je vous rappelle que le sacrifice plus coûte plus vaut.

Merci, mes enfants. Merci de part du Papa et de la Maman du Ciel, merci encore de ma part.

ENVOYONS UN BAISER A MARIE

Avant de nous quitter, voulons-nous envoyer un baiser à Marie? Oui? Bien essayons ...et maintenant faisons un applaudissement et un chant à Marie (*un chant qu’on a choisi avant la rencontre avec les instituteurs)