Imprimer 

Comment et où réunir les enfants

On ne doit pas aborder les enfants dans chaque salle de classe, mais il faut les réunir dans un vaste salon où au gymnase ou dans une chapelle; en plein air seul s’il n’y a pas la possibilité de les réunir à couvert. Les enfants de l’école primaire d’ordinaire sont divisés par’ âge; par exemple la première et la deuxième classe et puis la troisième, la quatrième et la cinquième. Les enfants de l’école maternelle se rencontrent à part, dans un tour ou plusieurs tours, au maximum cent à la fois.

Distribution des chapelets du rosaire et des livrets

Les chapelets du rosaire doivent être distribués aux enfants au fur et à mesure qu’ils entrent dans le lieu de la réunion, et on doit les mettre au cou pour éviter que les enfants s’en servent pour jouer pendant la rencontre. On leur dira qu’ils pourront les avoir dans la main à la fin, quand on leur apprendre à réciter le Rosaire
On distribuera les livrets avec les mystères du rosaire quand le prêtre ou celui qui le remplace, finit de parler, après la Consécration, sinon les enfants vont se distraire et se mettent à lire au lieu de d’écouter.

Le rangement des enfants

Si on a de la chance d’avoir des places assises on invitera les enfants à s’asseoir , autrement ils pourront s’asseoir par terre ou rester debout bien en rang divisés par classe. Les plus petits seront placés dans les premiers rangs et derrière, au fur et à mesure, les plus grands. Au moment de la Consécration quand ils seront invités à dire leur «oui», tout le monde doit rester debout.

Il faut identifier tout de suite les enfants qui créent confusion et les isoler avec l’aide des accompagnateurs ou des instituteurs.

 

Durée de la rencontre.
Chaque rencontre doit se compléter dans une heure et elle comprend:

  1. .La narration des faits et l’invitation à la consécration
    Cette première partie ne doit pas dépasser les vingt minutes, autrement les petits n’ont plus le ressort pour dire leur « oui » avec la nécessaire participation.
  2. .L’explication de comment doit-on réciter le rosaire.
    On ne récite que la première dizaine des mystères  du jour.
  3. L’invitation à faire quelques petits sacrifices surtout de ne pas regarder la télé et\ou de ne pas jouer avec les vidéo-jeux au moins pendant une semaine, tout cela on le dira à la fin.
    On termine par la Bénédiction avec la statue de la Vierge et par l’invitation à lui envoyer un baiser, puis un chant à Marie en le choisissant entre les plus connus (On s’est déjà mis d’accord avec les instituteurs ) de façon que tout le monde puisse participer et enfin un applaudissement.

Si on dispose des images de le Vierge de Fatima  il est bon de laisser à chaque classe une image  de la Vierge de Fatima en priant les instituteurs de l’encadrer et de l’exposer dans la salle de classe.

D’après notre expérience, surtout s’il y a un grand nombre  d’enfants, ou on parle en plein air et quand l’acoustique n’est pas bonne, nous conseillons d’être le plus concis possible: on peut négliger les apparitions de l’Ange et ou l’exemple du chapelet donné pour faire comprendre la signification de cette apparition de la consécration.

Dans l’explication on prie cependant de garder la  suite des arguments comme sont rapportés dans le texte.

Il est important de tenir vive l’attention des petits et pour cela il est bon de les impliquer en provoquant quelques réponses, que nous avons suggérées, là où on trouve des points de suspension.

Avant chaque rencontre il faut prier l’Ange Gardien pour qu’il se mette en contact avec les Anges gardiens des enfants et ouvre  leur esprit et leurs cœurs.

Remarque pour ceux qui se dédieront à cette mission.

Bon travail! Remerciez Marie puisqu'Elle vous a choisi pour cet apostolat qui est le plus simple mais le plus efficace. Vous sentirez dans votre esprit une Force et une Joie grande que l'Esprit vous transmettra à travers les enfants  c'est le "merci" du Père du Ciel qui vous sourit pour lui avoir permis de prendre possession de ses petits avec lesquels il combattra et gagnera sa dernière bataille contre l'éternel adversaire.

"A travers la bouche des enfants et des nourrissons
tu affirmes ta puissance contre tes adversaires
pour détruire les ennemis et les rebelles" (Psaume 8,2-3)